EXTRAITS VEGETAUX (suite)

Pour compléter l’article du mois précédent, ci-après les principales plantes-remèdes utilisées en bio, ainsi que leurs modes d’utilisation pour lutter contre les maladies et ravageurs de nos cultures. 

ABSINTHEFeuilles et fleurs fraîches en purin (2.5 à 3 kg /10 l.) non dilué pulvérisé tous les 15 jours dès le printemps contre rouille, altises, chenilles, fourmis, pucerons, escargots et limaces.

ACHILLE MILLE-FEUILLEFleurs sèches en macération (20 g/l.) diluée à1/10 sur toute plante contre maladies cryptogamiques – Feuilles fraîches en infusion (150 g/l.) non diluée en préventif contre septoriose (céleri, tomate), oïdium (vigne), rouille et tavelure (fruitiers).

AIL ET OIGNONEn décoction (50g d’ail et 650 g d’oignon/10 l. d’eau, hachés avec leurs peaux). Pulvériser sans diluer contre les maladies cryptogamiques.

CONSOUDE Feuilles fraîches en purin (1 kg/10 l.) dilué à 1/20 en foliaire et à 1/4 en arrosage sur pied des plantes. Riches en NP et surtout K (autant que le nitrate de potasse), mises en tas quelques jours, les feuilles produisent un compost, égal au fumier, qui favorise croissance et floraison.

FOUGEREFeuilles fraîches en purin (1 kg/10 l.) dilué à 10% contre les pucerons ou non dilué contre maladies cryptogamiques, rouille, pucerons, escargots, limaces, carence en K et Mg.

ORTIEPlante entière non hachée (1 kg fraîche ou 200 g séchée/10 l.) en purin de 12 à 24 heures (à 18°C) pour un effet insecticide et fongicide. Ou en purin de 10 à 15 jours pour un engrais riche en NPK et oligo-éléments avec effet stimulateur de croissance. Diluer à 1/20 en traitements foliaires et à 1/5 en arrosage au pied des plantes. Usage préventif contre mildiou de la pomme de terre, rouille, oïdium. Combat la chlorose ferrique. Répulsif contre acariens et pucerons.

PRELEPlante entière (1 kg fraîche ou 150 g séchée/10 l.) en décoction (refroidie au moins 12 heures) diluée à 1/5 ou 1/10 pulvérisée préventivement contre anthracnose, botrytis (en arrosage sur sol) cloque du pêcher, mildiou, monilia, oïdium, tavelure, rouille, septoriose, araignées rouges, pucerons, etc. Idem après blessures de tempête et grêle – En purin d’arrosage non dilué contre la teigne (ail, oignon, poireau) ou dilué (1/5) contre pucerons et acariens sur plantes et sol.

TANAISIE - Plante entière fraîche (2 kg/10 l.) en purin dilué de 1/5 à1/10 en arrosage préventif contre rouille, mildiou et insectes – Fleurs séchées (30 g/l) en décoction non diluée contre de nombreux insectes sur toutes cultures – Fleurs séchées (30g/l) en macération de 3 jours, non diluée contre rouille et mildiou (tomate, p.de terre) – Plante entière fraîche (300 à 400 g/10 l.) en décoction non diluée contre altise, carpocapse, piéride, pucerons, mouches des légumes, aleurodes.

Voilà pour quelques plantes à succès (il y en a beaucoup) et leurs recettes, inspirées par un de mes livres compagnons « Soigner le jardin par les plantes » de Philippe Delwiche, édité par Nature&Progrès. Je ne voudrais pas vous quitter sans signaler le bicarbonate de soude et son usage sans danger pour la faune, ni pour la flore : dissoudre 60 g de bicarbonate de soude dans 1 litre d’eau de pluie, bien mélanger et laisser reposer pendant 20 minutes. Diluer dans 9 litres d’eau de pluie et ajouter 6 c. à soupe de savon de Marseille à base d’huile d’olive. Vous obtenez un fongicide et insecticide 100% naturel.

 Robert Coune