Le local était situé au Café Rouasse à Statte probablement depuis la fondation et jusqu’en 1898. Où se trouvait ce café ? Presque impossible à dire. Un texte le situe non loin de l’école d’Outremeuse. C’est très vague. Ce serait alors soit au bout de la rue de Statte soit à la Porte des Aveugles. Sans garantie. Le local comprenait une petite salle.

Par acte du 7 novembre 1896, par-devant Maître Bolline, notaire à Huy, Monsieur et Madame Gustave de Lhoneux achètent à Statte entre la rue et la Méhaigne, un terrain de six ares dix centiares.

En 1897, ils font construire sur ce terrain, un immeuble comprenant un café, un appartement et une salle de spectacles. C’est le Café de l’Horticole, car c’est à l’usage exclusif de la Société Royale Horticole que cet immeuble a été construit.

C’est le 1er novembre 1898, que la Société Royale Horticole s’installe dans ses nouveaux locaux : Faubourg de Statte n° 91. L’appartement est occupé alors par le secrétaire de la Société.

Il est certain que la trésorerie de la Société est intervenue dans le prix de la construction, mais fortement aidée par les époux de Lhoneux. Ceux-ci jusqu’en 1922 en ont payé les contributions foncières alors que l’Horticole en encaissait les revenus.

En 1922, Madame de Lhoneux qui était veuve et qui venait de perdre son fils envisagea sérieusement de faire don de l’immeuble à la Société. Pour accepter ce don, l’Horticole décida de se constituer en société jouissant de la personnalité civile comme le prévoyait une récente loi, votée au Parlement le 27 juin 1921. Le 2 avril 1922, une Assemblée générale met en concordance les statuts avec les textes légaux et décide la constitution d’une A.S.B.L. Ces statuts sont publiés aux annexes du Moniteur Belge du 6 mai 1922 sous le n° 204.

C’est le 29 août 1922, que, par-devant Maître Armand Grégoire, notaire à Huy, Madame de Lhoneux transfère à la Société Royale Horticole et Agricole de l’Arrondissement de Huy A.S.B.L. la propriété complète de l’immeuble situé à Huy, faubourg de Statte, 91. Elle fut nommée Présidente d’honneur.