CULTIVER DES LAITUES

L’appellation « salade » regroupe le pissenlit, la mâche, la roquette, la chicorée et la laitue. Si nous choisissons bien les variétés, ces légumes faciles peuvent se cultiver en toutes saisons. Dans cet article, faute de place, nous n’aborderons que la laitue.

La laitue pose quelques conditions pour obtenir de bons résultats. Une protection contre les limaces bien sûr, ainsi que contre les gelées, mais surtout un sol fumé, frais et bien pourvu en humus. Sans oublier des arrosages et des binages fréquents et réguliers. Et, pour satisfaire ses besoins en fer, nous laisserons en permanence un clou rouillé dans l’arrosoir.

Semis ou repiquage ? Le semis donne des sujets plus résistants aux maladies et à la montée en graines. Généralement, une laitue semée « à chaud », par plus de 10°C, monte et ne boule pas ! La montaison est davantage retardée si la germination est rapide (30 à 48 h sur couche et 6 jours en pleine terre). Nous préférerons les graines de 2 ans à celles de l’année. Dans la ligne, tous les 15 cm nous sèmerons des poquets de 3 ou 4 graines que nous éclaircirons au stade 3 ou 4 feuilles pour éviter de repiquer.

En terre lourde, le repiquage semble préférable au semis. Aussi, nous veillerons à bien placer les racines, à bien « borner » le pied (= tasser la terre autour des racines) et surtout à « ne pas enterrer le cœur ». Le repiquage s’opère au stade 2 à 4 feuilles, car à 5 feuilles la montaison est assurée. Mais faut-il toujours chercher la laitue parfaite ? Et si nous nous satisfaisons d’un repiquage plus tardif, nous recouperons de moitié les feuilles trop développées pour diminuer l’évaporation.

Pour obtenir des laitues d’hiver, nous sèmerons début septembre en pleine terre, et repiquerons en place, à bonne exposition avant les gelées. Une salade de moins de 6 feuilles ne gèle pas, même par – 20°C. Mais attention à l’effet de loupe causé par le soleil lors du dégel ! Bien protégées et selon le temps, il est possible de tenir des laitues jusqu’en décembre.

Monsieur Lhonneux, lors de sa conférence du 06 septembre 2007, nous donnait les conseils suivants pour obtenir des laitues tôt au printemps. Semer en bac ou godet jusqu’à fin octobre (Reine de Mai, Feuille de Chêne, Lola Rosa, Baquieu, Brune d’hiver), de préférence en lune descendante, et placer au froid (frigo) durant 2 jours. Les sortir, attendre le stade 2 ou 3 feuilles, repiquer en pot et mettre sous abri. Fin novembre/début décembre, rendre une couche chaude en y ôtant 30 cm de terre, en y tassant une épaisseur de 20 cm de fumier bien arrosé, puis recouvrir de terre. Deux jours plus tard, y repiquer quelques laitues qui bouleront fin mars. Repiquer les autres salades sans fumier, elles bouleront en mai.

Robert Coune