Plantes Aromatiques et Condimentaires
(résumé de la conférence de Mr Brasseur au Cercle horticole de Borlez le 01-10-2010)

Monsieur Brasseur introduit son sujet par une évidence : les aromates s’apprécient avec le nez et les condiments avec la bouche. Son exposé fera fi de cette distinction et se basera sur les caractères généraux des plantes. Ainsi, les annuelles seront semées ou repiquées dans la planche des foliacées et les vivaces occuperont un espace individuel réservé.
Mais la réussite culturale dépend du respect apporté aux exigences particulières de chaque plante. Les unes préfèrent un sol calcaire (thym, serpolet) ou humifère (cerfeuil, roquette), les autres un sol sec (lavande, romarin) ou humide (menthe, origan), voire une exposition ensoleillée (lavande, sauge) ou semi-ombragée (oseille, rhubarbe), etc. Ces caractères peuvent aussi se conjuguer : ensoleillé et sec (lavande, romarin) ou ensoleillé et humide (roquette, consoude). Soyons donc attentifs au biotope adéquat !
Si vous achetez un plant, optez pour un sujet qui ne présente que des jeunes pousses de l’année. Refusez les plants fleuris sur du vieux bois, car âgés ils sont moins vigoureux.

La multiplication par semis :
Effectuez le semis des vivace à partir de mai. D’abord en pépinière, si possible dans de très petits volumes de terre (plaque de polystyrène évidée), puis repiquez en petits pots, et enfin mettez en place. Le semis des annuelles cultivées à l’intérieur, commence en mars (basilic), à 18 ou 20°C. Vient ensuite un repiquage, puis une mise définitive en pot (diamètre 10/12 cm). Le semis des annuelles d’extérieur débute en mai, à la mi-ombre.
La multiplication des vivaces par bouturage :
En juin, effectuez le bouturage de tête (sauge et romarin). Prélevez une extrémité de rameau herbacé de 5-6 cm, ôtez les feuilles du bas pour n’en conserver que quelques unes en tête. Attention, on ne bouture jamais un rameau fleuri ! Autre possibilité, le bouturage des semi-ligneux en automne (santoline), mais la reprise est plus lente.
La division … tous les 2 ou 3 ans (oseille, consoude, rhubarbe, thym) :
Au printemps, déterrez la plante, coupez en 2 ou 4 parties et replantez. Selon la racine, laissez cicatriser à l’air durant quelques jours (+ charbon de bois pour la rhubarbe).
La taille des vivaces :
Taillez la lavande en 3 fois, les têtes après floraison, les 2/3 de la tige à l’automne et le 1/3 restant au printemps. Sauge, romarin et thym, idem ou taillez fortement en mars.

Recommandations et conseils en vrac :
Binez le sol (adventices) et arrosez (selon les variétés). Epandez l’engrais soluble (Végétora) toujours sous le feuillage et après avoir, la veille, humidifié la terre par un arrosage. Ne laissez jamais les fleurs se faner, coupez-les dès qu’elles s’étiolent !
Basilic : se sème en mars pour l’intérieur et en mai pour l’extérieur. Attention aux aleurodes !
Ciboulette : ne pas laisser fleurir, coupez régulièrement à 3 cm du sol. Divisez après 2-3 ans.
Laurier sauce : gélif, donc butez pour protéger. La reprise des boutures est très difficile, elles végètent longtemps. Il se cultive facilement en pot que l’on rentre l’hiver, mais il demande de la lumière et gare à la cochenille et à la fumagine.
Menthe : limitez le drageonnement par une bordure et taillez court.
Origan : réclame une terre humifère.
Persil : la germination dure 5 semaines. Pour la ramener à 2 ou 3, trempez les graines durant 12 h dans l’eau tiède, éliminez celles qui surnagent, mélangez-les à du sable de Rhin et semez à l’ombre en recouvrant d’une toile de jute humide. Vérifiez et ôtez le drap dès la levée.
Romarin : gélif, donc butez le pied et taillez régulièrement pour limiter la hauteur.

Robert Coune